Looking for Something?

Snapchat : le Facebook des ados au Moyen-Orient

Author:

Image Credit: Platinum Records

Qu’est ce qui fait le succès d’une application mobile ou un réseau social? en un mot : les ados. Pour la nouvelle génération, Snapchat est devenu “THE place to be”. Quant à Facebook, selon eux, c’est devenu trop “Has Been” ! Et si vous avez plus de 25 ans, il y a de fortes chances que vous n’ayez pas entendu parler de la plateforme éphémère.

Evan Spiegel, le CEO et Co-fondateur de l’application mobile a su résoudre deux grandes problématiques que les autres plateformes n’ont pas vu venir : “Ne plus fréquenter la même boîte de nuit que celle apprivoisée par son papa et sa maman, et de fermer la porte de sa chambre à clé pour ne pas être dérangé” ! Littéralement : Quitter Facebook pour aller vers un endroit là où on aurait plus d’intimité pour faire ce qu’on veut.

Snapchat compte déjà plus de 100 millions d’utilisateurs actifs (qui se connectent tous les jours à l’application) et la cerise sur le gâteau, le “Ghost” a détrôné, depuis quelques temps, le géant Facebook – en terme de views – et affiche 10 milliards de vues par jour.

Au Moyen-Orient, la fièvre du Snapchat court entre les jeunes de 13 à 24 ans qui constituent 81% de ses utilisateurs. L’université Northwestern du Qatar a récemment publié un rapport montrant un déraillement total du comportement des internautes, surtout chez les Qataris et les Saoudiens, qui ne se trouvent plus à l’aise avec Facebook jugé trop publique pour une communauté très conservatrice. Idem pour Twitter, ce dernier a vu son utilisation baisser de 40% rien qu’en deux ans (2014-2016).

infographic1

Ces populations sont entrain de migrer vers Snapchat et il s’avère que les Qataris en sont les champions, suivis par les émiratis puis les Saudiens. D’après le rapport Northwestern University, les tunisiens sont les derniers dans le classement des snapchatteurs, par contre, ils sont les leaders dans l’utilisation Facebook. 

ranking-arab-world-on-facebook-and-snapchat

 

Snapchat pour les nuls !

En deux mots : Snapchat est une application mobile qui permet de s’échanger des textos, photos et vidéos qui s’évaporent après les avoir lu ou regardé.

 

Historiquement:  

L’application mobile de messagerie vidéo et photo a été lancée en 2011 sous la nomination de Picaboo par trois étudiants de l’université Stanford en Californie, Evan Spiegel, Bobby Murphy, et Reggie Brown. Ce dernier a été écarté après quelques querelles sur la genèse du projet, Brown prétendait être le possesseur de l’idée et que les deux autres lui l’ont piqué. Dans une autre version, Spiegel raconte qu’il a été inspiré par le fait de vouloir se détaguer de certaines photos Facebook avant les entretiens d’embauche et par le scandale du représentant de New York Anthony Weiner qui a été obligé de démissionner après avoir envoyé des photos osées de lui à des femmes sur Twitter. D’où la question fatidique : “y a-t-il un moyen de partager des Selfies maladroits et drôles avec ses potes pour une période de temps très limitée et sans que ça puisse nuire à l’e-réputation ?

À ses débuts, on lançait quelques critiques disant qu’il ne s’agissait qu’un simple outil pour le “Sexting”. [Le Sexting, le textopornographie ou le Sextos : est le fait de s’envoyer des textos, photos ou séquences vidéos sexuellement explicites].  

Picaboo devient vite Snapchat pour faire oublier ce qu’on lui reprochait. Puis, l’appli devient de plus en plus populaire, surtout,  après qu’Evan Spiegel avait décliné une offre de 3 milliards de dollars de la part du PDG de Facebook, Mark Zuckerberg qui voyait en cette nouvelle invention un potentiel énorme à attirer les jeunes et les moins jeunes.

 

Comment utiliser Snapchat ?

En quelques mots, voici ce que vous devriez retenir :

  • Un Snap : c’est le fait d’envoyer une photo ou une séquence vidéo d’une durée maximale de 10 secondes à quelqu’un ou l’insérer dans la catégorie Story (en y ajoutant des effets et du texte si l’ont veut)  

qu'est-ce-qu'un-snap

 

  • Une Story : Si 10 secondes ne vous suffisent pas pour raconter une histoire, vous pouvez compiler un nombre illimité de Snaps pour dire tout et n’importe quoi. Personnellement, j’ai choisi d’avoir ma propre ligne éditoriale sur Snapchat, en effet, j’essaye de partager avec mes quelques followers de nouvelles expressions que j’apprends en anglais dans ma vie de tous les jours.

  • Le Chat : c’est la section discussion instantanée. On y envoie des messages, eux aussi éphémères.

le-chat-pour-les-nuls

  • Discover :  cette partie permet à quelques médias partenaires de diffuser leurs contenus de manière plus ludique et approprié au public Snapchatien.

discover

#SnapchatPartyDXB : La première rencontre des Snapchatteurs Arabes à Dubai

Snapchat a organisé vendredi dernier son premier gros rassemblement dans la région du Golfe en présence des influenceurs, des personnalités célèbres et des artistes. L’événement était une occasion pour vanter les atouts de l’application mobile et son pouvoir magique à bâtir des “Success-Stories”.

Aux pays du GCC, la plateforme est également un espace où l’on peut promouvoir sa campagne électorale. D’après Saeed Al Remeithi, un des plus jeunes membres du Conseil National Fédéral de l’Émirats arabes unis et l’une des figures marquantes de l’event, il n’est plus question de s’adresser aux jeunes à travers les campagnes traditionnelles et les affiches qu’on colle partout dans les rues pour aller voter. Si on veut les atteindre, c’est via Snapchat ! Dit-il dans une déclaration à la chaîne TV Al Arabiya.

 

 

Conclusion

Ce qui rend l’application encore plus agréable, c’est le côté Storytelling très court qui donne envie, inconsciemment, de continuer à consommer les autres petits snaps de 10 secondes. Et donc, un super engagement organique du contenu publié.

Autres atouts, c’est le fait d’avoir un mini reporting sur les personnes qui ont vu votre Story, et puis, sa légèreté est incomparable, puisque les données ne sont pas sauvegardées dans l’appareil.

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :